Le permis de construire deposé le 15 octobre 2010

GRANDE-SYNTHE Mosquée Salam, quartier Saint-Jacques

Le permis de construire déposé

mercredi 20.10.2010, 14:00

Le projet de mosquée des Musulmans du Littoral. Le projet de mosquée des Musulmans du Littoral.

L'Association Musulmane du Littoral (AML), a fait savoir le 18 octobre qu'elle avait déposé trois jours plus tôt le permis de construire de son projet de mosquée en mairie sous le récépissé N°592711000051PC.


Une annonce qui aura sans doute fait débat lors du conseil municipal du 19 octobre, où les représentants de l'association avaient prévu de distribuer un communiqué aux élus ainsi qu'une plaquette explicative conçue par leur architecte.
L'AML, qui s'estime discriminée par raport à une autre association musulmane qui aurait les faveurs du premier magistrat pour monter un projet similaire au leur, espère ainsi faire connaître ses plans au plus grand nombre et dénoncer l'indifférence de la municipalité à leur égard.
« Notre projet de Mosquée est un projet raisonnable de par sa dimension et son esthétique. En effet, bien que le code de l'urbanisme ne s'y oppose pas, notre projet ne prévoit pas de minarets car nous voulons pratiquer notre culte, certes dans la dignité mais aussi le respect des autres. C'est un projet moderne qui respecte les règles d'urbanisme et les choix architecturaux de notre ville à l'instar de ce qui ce construit un peu partout sur Grande-Synthe. », indique l'AML.
Les musulmans du littoral, en s'adressant au maire, dénoncent également au travers de leur missive la situation née de la mise en concurrence des deux associations.
« Vous avez préféré favorisé une toute jeune association qui a tout au plus quatre mois d'existence et qui n'est membre d'aucun organe officiel de l'Islam de France. Votre politique d'ingérence dans le culte musulman de Grande-Synthe à déclenché des tensions sans précédent au sein de la communauté musulmane de Grande-Synthe et cela ne favorisera que les extrêmes de tout bord ».
Enfin, l'AML renvoie au premier magistrat son propre discours en prônant l'ouverture et la tolérance : « En dépit de cela, nous restons ouverts au dialogue en espérant un changement de votre politique à notre égard. Nous réitérons donc notre appel à votre bon sens et aux valeurs que vous défendez. Il nous faut briser cette barrière du refus de l'autre. Aujourd'hui, nous sommes tous Grand-Synthois et l'avenirde notre ville ne peut se faire qu'ensemble et dans le respect de notre diversité. C'est cette diversité qui a fait la richesse et la prospérité de notre ville. Elle n'est pas un danger mais un atout. »
Damien ENGRAND



Le Journal des Flandres Le Phare Dunkerquois